ACHAT, BOUTIQUE, STORES

LIVRAISON RAPIDE ET SOIGNÉE

LA CONJURATION DES TERRITOIRES

Numéro 1 : janvier-juin 2020

Les mesures de l’attractivité privilégient l’activité économique et la compétitivité. Interviennent de plus en plus les références à la qualité de la vie, à l’habitat, aux services de proximité... Ces valeurs sociales ne demeurent-elles pas soumises à l’impératif économique ? L’invocation actuelle de la décroissance, dans une perspective de « développement durable », suppose-t-elle des changements de « point de vue » sur la reconnaissance même de ce que peut être l’attractivité d’un territoire ? Le système d’égalité républicaine des territoires apparaît-il encore comme une utopie sociale et politique ?

PRIX ÉDITION PAPIER (NUMÉRIQUE INCLUS) : 14 EUROS

PRIX ÉDITION NUMÉRIQUE : 6,99 EUROS

 

CRÉDITS PHOTOS

© CLAUDIA GALERA | © KARINE STEBLER | © ANGÉLIQUE DECOCK | © MARC ABÉLÈS | © BERNARD KALAORA | © BOB | © PATRICK BAUDRY | © BENOÎT VINCENT | © PIERRE-YVES SOUCY, SANS TITRE, DESSIN/EMPREINTE AU FUSAIN COMPRESSÉ ET AU CRAYON DE PIERRE NOIRE, 21 X 30 CM, 2019 | © EUNICE CHAO | © DOMINIQUE PIOT | © PAULINE CURNIER-JARDIN | © GIL MELISON | © HENRI-PIERRE RODRIGUEZ

150 pages

Format 190x160 mm

Couleur


ISBN 979 1090 198 524

ISSN 2729-5915

L'AMOUR DES CONTRETEMPS

Numéro 2 : sept. 2020 – mars 2021

Il est fréquent de rêver au temps qui passe trop vite, à ce temps qui nous file entre les doigts, ce temps que nous voudrions retarder en lui gardant la couleur d’un « déjà passé ». Cette illusion de « suspendre » ou « d’accélérer » le temps nous tient à cœur car elle est bien là pour nous persuader que nous avons une emprise sur lui. Il nous est difficile d’accepter l’idée que « le temps est un vide ». En disant qu’un « jour est historique », un tel effet d’annonce nous donne l’illusion d’une prise de possession du temps. L’idée même d’histoire, dans la vie quotidienne, ne semble prendre sens que dans une relation de défi entre ce qui arrive — l’événement — et le sentiment de destin. Quel sens a la passion contemporaine de la restauration patrimoniale du passé ? La reconfiguration des paysages obéit à des modèles de plus en en plus identiques comme si notre regard devait se satisfaire de la négation même des métamorphoses naturelles. Face à la contingence du futur, la représentation la plus commune de la continuité temporelle puise sa légitimité dans la sauvegarde acharnée des « mémoires collectives ». Mais une grande crise de la mémoire s’annonce avec la maladie d’Alzheimer – l’ivresse du désœuvrement de la mémoire.

PRIX ÉDITION PAPIER (NUMÉRIQUE INCLUS) : 14 EUROS

PRIX ÉDITION NUMÉRIQUE : 6,99 EUROS

 

CRÉDITS PHOTOS

© RENÉ MAJOR – © FRANÇOIS BARRÉ – © KARINE STEBLER – © JEAN-PAUL KAUFFMANN – © MASAHIRO OGINO – © SYLVIE GROUEFF – © MUNIZ SODRÉ – © ALEXIA VOLOT – © BENOÎT VINCENT – © ANTONIA MACHAYEKHI – © RAPHAËL KRAFFT – © ALICE CARABÉDIAN – © JEAN-LUC BOURRIOUX – © CATHERINE PRATBERNON – © MARIA CLAUDIA GALERA.

204 pages • Format 190x160 mm • Couleur


ISBN 979 1090 198 517

ISSN 2729-5915

SOUTENEZ LA REVUE, ABONNEZ-VOUS

Abonnement d'un an – 2 numéros – frais de port offerts

L'abonnement inclut l'accès complet à l'édition web, ainsi qu'à l'édition numérique dès parution.

 

©2020 Éditions Châtelet-Voltaire – Site réalisé par Gwénaël Graindorge